Daria's Garden

Daria’s Garden a été conçu en hommage à la sœur du châtelain qui était passionnée par les fleurs (1947–2013). Situé dans une zone qui, d’après les plans du 18e siècle, était initialement une balade dans les massifs d’arbustes, il louvoie entre les magnifiques Tulipiers de Virginie (Liriodendron Tulipifera) et s’achève près du Séquoia géant à feuilles d’if (Sequoia sempervirens) de 30 mètres de haut, qui domine le parc.

Nous vous invitons à prendre place au cœur de cette enceinte qui se pare de couleurs au printemps. Elle est constituée de Rhododendrons Inkarho (Inharho Rododendrums), récemment plantés, d’Azalées japonaises et d’une collection de pivoines considérablement variée. Un chemin de graviers relie les parterres, offrant une vue stupéfiante sur le lac Léman et les Alpes. Il est bordé de rangées de lilas doubles blancs, dont le très parfumé Syringa vulgaris dit «Mme Lemoine». Leur floraison chevauche les mois de mai et de juin.


Le saviez-vous?
Le mot Rhododendron vient du grec – Rhodo — signifiant rose et Dendron – signifiant l’arbre. Les Rhododendrons ont été introduits en Europe au 19e Siècle lorsque d’éminents botanistes pionniers tels que Sir Joseph Hooker, George Forester et Joseph Banks en ont rapporté les semences.

Les Rhododendrons ne se plaisent pas dans les sols alcalins, mais il y a un quart de siècle on en a découvert un plant dans une carrière de chaux en Allemagne. Une recherche a été lancée, impliquant 15 pépinières allemandes, l’I.Z.Z. d’Ahrensburg et le R.H.S. en Angleterre. Un million de semis plus tard, une nouvelle souche fut élaborée, tolérant les sols de type plus neutres, y compris les argiles lourdes. Ces plantes sont robustes et leurs rhizomes plus vigoureux que les variétés courantes. Les horticulteurs allemands donnèrent à cette création le nom d’Inkarho. «Inkarho» vient de «In» pour – le groupe en question –, «ka» pour – tolérant au calcium –, «rho» pour – Rhododendrons –.

La collection existante de Rhododendrons a été replantée sur le côté ouest d’un large sentier sinueux dans des plates-bandes. Le sol y est acide et fraîchement paré d’une quantité de nouvelles Azalées japonaises. Un petit chemin contourne l’arrière sous une voute parfumée de Seringats (le « jasmin des poètes » Philadelphus Coronarius) et mène au bois. Prenez-place sur un des bancs cernés par les massifs de Rhododendrons, détendez-vous et admirez la magnifique vue.

Ces variétés Inkarho» ont été choisies avec grand soin afin qu’elles donnent le panel de couleurs le plus large possible. Le spectre va du blanc avec la plus faible nuance au rose puissant. La variété la plus claire se nomme «Gomer Waterer», ses fleurs sont immaculées avec une bordure délicatement rosée, puis la variété «Birgit», propose des boutons blancs avec un cœur pourpre foncé. Les Rhododendrons «Calsap» sont de couleur rose pâle avec des cœurs rose plus foncé, les « Furnivalls Daughter », sont de couleur lavande, la fleur «Humboldt» a un cœur pourpre foncé. Crescendo dans les les roses plus prononcés, on trouve la variété «Constance» qui rivalise d’intensité avec les fleurs rouges de la variété «Junideuer». Atypique, le fabuleux «Goldbukett», d’un jaune inhabituel, complète la collection.

La large collection de Pivoines comporte plus de 100 nouveaux plants, dont 25 variétés d’exception. Par exemple la Pivoine «Corail Charme», dont on dit qu’elle est la meilleure du genre corail/pêche, la Pivoine «Buckeye Belle», au rouge très foncé et une variété surprenante nommée pivoine «Kansas», une double rouge. Les fleurs inhabituelles comprennent la «Honey Gold», une double blanche avec un cœur jaune et la Pivoine «Edulis Superba», une double rose avec des bords argentés. L’aventure est renforcée par les fragrances produites par des espèces très olfactives telles que la «Duchesse de Nemours», la pivoine «Bowl of Beauty» et la pivoine «Shirley Temple» et par le parfum des anémones et de la sublime pivoine blanche japonaise dite «Jan van Leeuwen».